No items have been placed in your basket yet
Pierre Bensusan

Pierre Bensusan Lyrics

Translation unavailable. Original article is displayed below
(Paroles: Doatea Cornu Bensusan, Musique: Pierre Bensusan, Copyright 2010)
Album "Vividly" (Dadgad Music & Favored Nations)

J'entends
De l'autre côté de la mer une voix,
Je rêve ou je me noie.
Tu as dit
Que de là-bas tu me parlerais,
Sur l'eau, j'entends tes mots.

Sans être dans le courant,
Tout au bord, tu regardes
Passer les heures comme une barque,
Alors qu'ici tout s'abandonne
La nuit, le jour font comme un puits,
Un appel d'air pour les étoiles filantes

Toi qui fixes tes yeux d'Agathe
Sur le rond de la pleine Lune,
En échappant à la folie des loups,
Moi sur terre, je t'envie.
Q'un siècle passe ou un soupir
Loin du temps tu délivres un sourire
En renversant la tête aux cieux
Pour boire à la coupe des Dieux.

L'oeil noir
De ma fenêtre entr’ouverte surveille
Ton ombre sur la route,
Je veille
Jusqu'à la pointe de l'aube
L'exil ne tient plus qu'à un fil,

La nuit est tombée à Midi,
Et ton départ m'a rendu fou,
Mais la colère m'abandonne
Indicible ce que tu donnes
Ce qui me fait tenir debout
Quand ton visage devient flou.
J'ai besoin de chaque seconde
Pour ne pas manquer les signes,
Que tu me fais tout doucement d'en haut.

Toi qui fixes tes yeux d'Agathe
Sur le rond de la pleine Lune,
En échappant à la folie des loups,
Moi sur terre, je t'envie.
Q'un siècle passe ou un soupir
Loin du temps tu délivres un sourire
En renversant la tête aux cieux
Pour boire à la coupe des Dieux.
← Go back to previous page